Nara, le plus grand buddha et les messagers de dieux

Comparé à Kyoto, Nara a su préserver son aspect « traditionnel », ce qui la rend des plus charmantes.

En se promenant, on se met très rapidement à rencontrer des daims, jusqu’à en voir des dizaines en plein milieux des visiteurs des lieux. Considéré comme les messages des dieux, ils ont quartier libre dans la ville 🙂

Yukie nous a guidé jusqu’au temple Todaiji avec son « plus grand » Buddha du Japon. Je dis « plus grand » parce que c’était au moins le deuxième « plus grand » qu’on voyait, alors bon 🙂
On s’est ensuite « perdu »  dans différents temple, sanctuaire  – et voir le plus grand arbre de la region – et petites rues pour y gouter et savourer les fameux Okonomi-yaki et autres dessert au haricot rouge sucré et glace au thé vert … très spécial.

Une réflexion au sujet de « Nara, le plus grand buddha et les messagers de dieux »

  1. Hi !
    D’après mes souvenirs (et mes notes) d’une conférence sur l’histoire de la musique japonaise l’an passé (faite en anglais par un tchèque à St Etienne), le bouddha du Todai-Ji c’était bien le plus grand du Japon (au moins quand il a été construit). C’est l’empereur Shōmu qui avait fait vœu de construire la plus grande statut de Bouddha existant sur terre si la peste qui ravageait le Japon à son époque s’arrêtait… Cela dit, pour la peste, je confond peut-être avec autre chose… Mais il me semble bien que c’était ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.