NAS Synology : DSM 5.x vers 4.3

Synology vient de mettre à jour son DSM en version 5 et il est vraiment plus joli mais apporte son lot de bug et de consommation de ressource en plus.

Après quelques jours d’utilisation assez pénible, il a fallu revenir en arrière.

Ce processus ne provoque normalement aucune perte de donnée
mais je ne peux pas en être tenu responsable si cela arrivait.
Dans le doutes, faites une sauvegarde de vos fichiers importants.

Voici la méthode pour revenir de la version 5 du DSM vers la version 4.3 (downgrade)

Tout d’abord on récupère la dernière version du DSM 4.3 correspondant à votre Synology :

http://global.download.synology.com/download/DSM/4.3/

Il vous faut aussi noter le numéro de version qui précède celle que vous allez mettre à jour. Ex : Si le dernier firmware est dans le dossier 3827 et qu’il existe une version dans le dossier 3810, l’avant dernière version est la 3810.

  • Se connecter en tant que root sur votre NAS
  • Copiez les fichiers de version, au cas où :
    cp /etc.defaults/VERSION /etc.defaults/VERSION.5
    cp /etc/VERSION /etc/VERSION.5
  • Éditez les deux fichiers de version pour indiquer que vous êtes en version 3810 sinon vous ne pourrez pas faire la mise à jour en 3827 (vu qu’il pense être déjà à jour)

    vi /etc.defaults/VERSION

    majorversion="4"
    minorversion="3"
    buildphase="0"
    buildnumber="3775"
    smallfixnumber=0
    builddate="2014/01/20"
  • On sauvegarde et on copie dans le second fichier de version
    cp /etc.defaults/VERSION /etc/VERSION

Ensuite on met à jour manuellement le DSM

  • Panneau de configuration
  • Mise à jour et sauvegarde et on clique sur « Mise à jour manuelle »
  • on choisi la dernière version du DSM 4.3 (la 3827)
  • et on clique sur « mettre à jour »

Quelques minutes plus tard le NAS reboot en 4.3

Pour ma part, je n’ai pas eu de perte de donnée mais les disques ont fortement grattés après la mise à jour pendant 30 minutes.

 

 

Des liens symboliques en 2 clics sur Windows 7

Bien connu des utilisateurs de systèmes *nix, les liens symboliques peuvent vous faciliter la vie et allonger la durée de vie de votre SSD.

Le principe est simple, on prend un dossier ou fichier de destination et on fait pointer un lien symbolique vers ce dossier ou fichier. Le système pensera que ce lien symbolique EST le fichier ou dossier de destination.

Exemple : J’ai un SSD C: et un disque dur D: .

  • on créé un dossier d:/tmp
  • on va dans c:/Utilisateurs/<mon utilisateur>/AppData/Local
  • on supprime le dossier Temp
  • et on fait un lien vers d:/tmp que l’on appel Temp

Le système pense alors que son dossier temporaire n’a pas bougé mais tout est en fait écrit sur le disque dur plutôt que le SSD.

Maintenant, comment faire cela simple ? Grâce au mini logiciel Link Shell Extension. Une fois installé, un nouveau menu apparaît lorsque vous cliquez sur un fichier ou dossier « Prendre comme cible du lien », c’est donc votre destination.
Allez dans le dossier de votre choix et  le clique droit fait apparaître un menu « Coller …> Un lien symbolique ». Il y a tout un tas d’autre choix mais c’est celui là qui nous intéresse.

Une fois collé, l’icone apparaît comme si c’était un raccourci, mais c’est plus que ça. Toutes modification du fichier du lien ou opérations faites dans le dossier se fera en réalité sur la source, à l’exception de la suppression du lien qui ne détruit pas la source.

Ce logiciel permet donc de faire des choses intéressante, surtout couplé aux services « cloud » que l’on trouve un peu partout.

http://schinagl.priv.at/nt/hardlinkshellext/hardlinkshellext.html